« J’ai accouché par césarienne programmée sans que la pré-éclampsie ne réapparaisse »

Mélanie a eu plusieurs fausses couches puis une pré-éclampsie pour sa première grossesse. Elle a pu connaître une grossesse d’après sans récidive, sous aspirine nourrisson. Nous la remercions pour son soutien.

« Novembre 2015, après une grossesse extra utérine et deux fausses couches, je tombe enceinte. La grossesse avance, je me sens à l’abri. J’étais sous Aspegic™ nourrisson pour les fausses couches à répétition. Pourtant à 38SA, on m’annonce que je fais une pré-éclampsie et qu’on allait me faire une césarienne en urgence. Entre inquiétude et surprise, tout s’est bien passé et mon fils à aujourd’hui 6 ans.

En juillet 2021, je retombe enceinte après deux autres fausses couches. J’ai eu peur que la maladie se déclare à nouveau tout au long de ma grossesse. À 33SA+5, tension et protéines élevées. On me prescrit un suivi rapproché deux fois par semaine et un bilan sanguin une fois par semaine ainsi qu’une piqûre pour la maturation des poumons de bébé. Au final, j’ai accouché à 38SA+5 par césarienne programmée sans que la pré-éclampsie ne réapparaisse. Mon bébé a six mois aujourd’hui.

Il faut parler davantage de la pré-éclampsie alors merci pour votre association ! »

Partagez cet article !

Laisser un commentaire